Faites vous preuve d’intelligence émotionnelle ?


Dans un monde où compétitivité, efficacité et productivité semblent définir les notions de réussite et de performance, les individus perçus comme « intelligents » accèdent toujours en priorité aux postes à fortes responsabilités et aux rémunérations les plus importantes.

Pourtant, la portée de l’intelligence comprise comme découlant de capacités de réflexion et de raisonnement sont largement remises en cause par la nécessité individuelle de rentrer dans un moule, de se fondre dans un environnement (notamment dans le monde de l’entreprise) afin de tirer profit des interactions ainsi mises à jour.

Impossible en effet de se voir confier la tâche de manager une équipe, de gérer un contact client ou tout simplement de mener des réunions si l’on est incapable de s’exprimer en public et de faire preuve d’une certaine aptitude à adapter son comportement selon les aléas (matériels ou humains) pouvant se présenter de manière impromptue.

Ainsi, l’intelligence émotionnelle semble prendre le relais d’une vision traditionnelle limitée, ne permettant pas d’évaluer avec objectivité le potentiel personnel.

C’est d’ailleurs fort heureux, tant les piliers de la réussite sont érodés, déconstruits par l’expérience et l’évolution sociétale.

Qui peut encore de nos jours accorder une confiance aveugle à un individu simplement de par son niveau d’études ou sa tendance à présenter une logique cartésienne ?

Les Hommes étant loin de naître égaux face à la scolarité et aux opportunités qui se présentent à eux, il convient aujourd’hui de nous pencher sur la véritable force sous-jacente de l’individu : celle de maîtriser ses émotions et de formuler des choix rationnels, cohérents, en prenant en compte sa réalité, l’univers dans lequel il évolue.

1. L’intelligence émotionnelle comme facteur d’intégration

La première qualité de l’individu est avant tout sociale. Rien de bien surprenant d’ailleurs.

Il suffit d’observer notre quotidien pour s’apercevoir que nous entrons tous en contact avec autrui, de manière répétée, que ce soit lors de l’occupation de nos fonctions professionnelles ou de nos loisirs.

Sans une volonté explicite de nouer des liens et de tirer profit des échanges qui gouvernent notre existence, nous serions réduits au statut d’entités incapables de progrès, d’apports au monde extérieur.

C’est ce constat qui amène à ériger l’interaction avec notre environnement au rang de priorité pour définir ce qu’est l’intelligence émotionnelle.

Tantôt capacité à éviter les conflits, tantôt aptitude à convaincre nos interlocuteurs sans leur chercher querelle, ce nouveau degré d’intelligence permet à l’individu de démontrer sa parfaite maîtrise de ses émotions, de ses impulsions et de leurs effets potentiels sur ledit environnement.

En réalité, nous accordons de plus en plus de crédit aux personnes dites « sociables » ou ouvertes d’esprit.

Concrètement, une personne lambda pourra gagner en « valeur » en développant charisme, confiance en soi ou motivation personnelle.

Une personne faisant preuve d’intelligence émotionnelle ferait alors de l’empathie, du dialogue et de la compréhension des ressentis d’autrui des nécessités, lui permettant d’apparaître comme un interlocuteur crédible et doué d’une faculté à évoluer en groupe d’une manière naturelle, détendue.

De ce fait, les capacités intellectuelles ne sont plus suffisantes pour formuler l’essence même de l’être humain.

Ces dernières doivent être encadrées, exprimées à travers les processus de socialisation.

Ainsi, l’intelligence émotionnelle, sans doute plus que la notion de quotient intellectuel, serait une des clés de l’employabilité et de l’épanouissement personnel.

Elle permet de contourner certains barrages de par la compréhension de l’aspect sentimental de chaque situation.

Entretiens d’embauche, disputes, prises de parole en public… sont des situations relevant de l’intelligence émotionnelle et de ses mécanismes.

Impossible d’imaginer décrocher un emploi si vous n’osez pas vanter vos mérites ou n’essayez pas de sympathiser avec votre recruteur.

Et pour cela, pas besoin de sortir de polytechnique !

2. L’intelligence émotionnelle se travaille-t-elle?

C’est la question qu’on est évidemment en droit de se poser à la lecture de la définition de l’intelligence sociale : est-elle innée ou peut-on la stimuler ?

En toute logique, il semblerait que la personnalité de l’individu joue un rôle important dans la démonstration de ses capacités relationnelles.

De nature timide ou anxieuse, vous aurez plus de mal à créer des liens et à prouver votre valeur intrinsèque aux yeux de votre environnement.

Mais comme vous le savez, le regard d’autrui ne peut être une barrière à votre ascension, à votre développement personnel.

Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que bien évidemment, il existe une multitude de domaines à travailler pour effectivement faire preuve d’intelligence émotionnelle.

La compréhension des émotions personnelles

Comme tout un chacun, il vous arrive d’avoir des sentiments, des impressions sur lesquelles il n’est pas toujours facile de mettre des mots.

L’introspection, comprise ici comme une réflexion personnelle sur les leviers de vos ressentis, est alors l’un des meilleurs moyens de comprendre comment votre psychologie réagit face aux aléas de votre environnement.

Impulsivité, tendance à s’effacer voire à s’isoler, peur du contact ou au contraire volonté trop marquée d’affirmation personnelle (égocentrisme ?) sont directement liées à vos expériences, à votre construction personnelle au cours du temps.

Il devient alors évident qu’un raisonnement sur ces facteurs pourra vous amener à prendre conscience des petites erreurs comportementales à gommer et à garder cette nécessité en tête au cœur des interactions prenant place dans votre quotidien.

Les signes non verbaux

Puisque le langage corporel est le vecteur principal d’un message, il convient alors de se pencher sur sa propre capacité à renvoyer une image adaptée et sereine.

Plus vous aurez l’air « naturel », bien dans votre peau, plus les autres acteurs de votre environnement vous percevront comme un individu apte à faire preuve d’intelligence émotionnelle.

C’est d’ailleurs ce constat qui amène à lancer des débats comme celui sur le comportement à adopter lors d’un entretien d’embauche ou d’une prise de parole en public.

Quoi qu’il en soit, et comme souvent, une prise de conscience est nécessaire pour vous permettre d’améliorer stature et gestuelle, en vue de renforcer votre crédibilité et votre légitimité lors de vos interventions.

L’ouverture psychologique

Un des meilleurs moyens de renforcer vos capacités relationnelles et par là même votre intelligence émotionnelle, reste bien évidemment de stimuler les relations préexistantes, et ce, sans tenir compte des affinités pouvant être mises en avant.

De manière quotidienne, il est alors recommandé d’essayer de favoriser la discussion, le débat, même avec des personnes que vous ne comptez pas parmi vos amis.

L’objectif ? Vous permettre de prendre conscience de la diversité humaine, aussi bien au niveau des opinions que des ressentis.

Un pas de plus en direction de l’ouverture d’esprit en somme !

Nous pourrions aussi parler des moyens à votre disposition pour renforcer votre confiance en vous et votre estime personnelle, qui impliquent nécessairement une amélioration de votre intelligence émotionnelle… mais l’intérêt reste relatif, ces sujets ayant déjà été traités sur Réussite Personnelle.

Quoi qu’il en soit, vous comprenez maintenant que oui, l’intelligence émotionnelle se stimule, se travaille, s’améliore… et peut finalement permettre à l’individu, même en manque de connaissances techniques, de faire sa place dans un environnement qui tendra à le considérer comme une personne sereine, douée d’une compréhension d’une adaptabilité réelle.

Que demander de plus ?

Et vous ? Comment percevez-vous l’intelligence émotionnelle ? Comment pensez-vous pouvoir la stimuler ? Vos réponses sont les bienvenues !

À bientôt

Décrypter le Langage du Corps
un programme complet qui a transformé des centaines de personnes en véritables experts identifiant facilement diverses émotions ou sentiments ( le mensonge, la peur, le doute…).

Grâce à ce petit miracle vous réussirez à :

  • Influencer les gens à votre avantage.
  • Détecter les manipulateurs et à les chasser de votre entourage.
  • Interpréter immédiatement les actions des personnes en face de vous et vous adapter à n’importe quelle situation.
  • Doublez votre pouvoir de séduction.
  • Devenir une personne plus charismatique – que les autres recherchent et admirent.

Cliquez ici pour télécharger le guide

Notez cet article !