2 solutions imparables pour traiter efficacement les acouphènes


Tinnitus. Closeup up side profile sick female having ear pain touching her painful head isolated on blue background

Faites-vous régulièrement face à des troubles auditifs caractérisés par des bourdonnements ou des sifflements ? Si oui, inutile de paniquer. Qu’ils soient occasionnels ou permanents, les acouphènes peuvent être traités de diverses manières. Dans cet article, nous vous donnons 2 solutions imparables pour venir à bout de cette pathologie. Satisfaction garantie.

Les traitements médicamenteux

Ressentis sous forme de bruits de parasites, les acouphènes s’expriment par un bourdonnement dans les oreilles pouvant engendrer un état de gêne profond. Pour en venir à bout, il existe une panoplie de méthodes permettant d’atténuer ses effets et d’adoucir l’anxiété dont ils sont source.

Au nombre de celles-ci, les traitements médicamenteux occupent une place singulière. Pour soigner donc efficacement l’acouphène, vous avez le choix entre :

L’acouphenol

Dans la longue liste des médicaments prisés dans le traitement des acouphènes, l’acouphenol figure en bonne place. Conçue exclusivement pour lutter contre les troubles occasionnés par les acouphènes, cette molécule pharmaceutique permet entre autres :

  • De faciliter la pression sanguine en remédiant aux bourdonnements engendrés par le défaut d’irrigation en sang ;
  • De combattre l’apparition et le développement des bruits ;
  • De reprogrammer les cellules affectées ;
  • Etc.

Vous l’aurez compris, l’acouphenol est l’un des médicaments les plus efficaces dans le traitement des acouphènes. Une prise matin et soir sur une période de 30 jours suffit pour remédier aux gênes ressenties. Voilà pourquoi la plupart des professionnels de santé donnent un avis acouphenol favorable à leur patient.

Les vasodilatatateurs

En dehors des acouphenols, les vasodilatateurs représentent l’autre remède à privilégier. Souvent prescrits dans les cas des détections précoces, ils favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins situés au niveau des oreilles. La pression sanguine s’en retrouve améliorée pour une remise en état rapide des cellules auditives. Quoi demander de mieux !

Lire aussi  Problèmes bucco-dentaires : quelles sont les causes et les solutions ?

Les antidépresseurs

En raison du sentiment de gêne qu’ils engendrent, les acouphènes provoquent aussi un stress permanent. Conséquence, ils produisent dans de rares cas un état dépressif profond chez certains patients.

Pour remédier à cet état de choses, les antidépresseurs représentent l’autre alternative à privilégier. Toujours est-il que le médecin doit veiller à poser un diagnostic précis avant toute prescription de ces médicaments.

Les thérapies sonores

Si vos troubles auditifs sont associés à une perte légère ou profonde de l’audition, la thérapie sonore est le traitement à privilégier. En effet, lorsque les troubles occasionnés par l’acouphène engendrent une perte d’audition, une amplification des fréquences perdues permet de masquer les troubles constatés. Et, ce n’est pas tout.

Dans le cas des personnes ne souffrant pas de pertes auditives, une thérapie sonore à base de bruit blanc est recommandée. Produit sous faible intensité, elle permet au patient de surmonter très rapidement les sifflements de l’acouphène.

Notez cet article !