Manipulateur : comment le reconnaître et limiter son influence ?


Dans un monde idéal, notre environnement se composerait d’individus qui collaboreraient, qui baseraient chacun de leurs efforts sur la vision globale du bonheur collectif et de l’intérêt général.

Ce n’est pas une surprise, nous ne vivons pas dans cet univers.

Les personnalités toxiques, les initiateurs d’actes vils et les comportements gratuitement violents ne sont malheureusement pas des cas isolés ou de rares exceptions.

Et si nous avons déjà abordé les conflits et certains de ces traits de caractère, c’est aujourd’hui à l’un des plus insidieux de tous les personnages que nous ferons référence : le manipulateur.

J. Eldi, dit de lui qu’il est « un dealer : Il vous livre ses doses, vous rend dépendant et s’enrichit en vous méprisant » .

Et là est bien toute la noirceur du mécanisme : pour déjouer un manipulateur, il faut d’abord pouvoir l’identifier.

Or ce dernier prétend agir dans votre intérêt, sait comment s’adresser à vous et vous caresser dans le sens du poil pour obtenir ce qu’il veut.

Voilà donc l’objectif de la production du jour : dans un premier temps, apprendre à reconnaître un manipulateur, avant d’appréhender, dans un second temps, les moyens de lui faire face.

1. Appuyez-vous sur votre psychologie pour reconnaître un manipulateur

Si la manipulation n’est pas aisément mise à jour, il est cependant possible que votre psychologie tente de vous alerter vis-à-vis d’une relation qui semble vous coûter plus qu’elle ne vous apporte.

Avez-vous dans votre entourage une personne avec qui les rapports vous semblent pesants, sans vraiment que vous ne soyez capable d’en expliquer le pourquoi ?

Comptez-vous parmi vos amis ou vos proches des personnes qui paraissent prendre le contrôle de votre vie lorsque vous êtes à leurs côtés ?

Que vous savez trop « susceptibles » pour oser vous affirmer, vous ériger contre leurs dires ?

Si c’est le cas, vous êtes sans doute en présence de signes que vous envoie votre inconscient afin de vous protéger, de vous endurcir, dans le but de déjouer un manipulateur.

2. Les principales caractéristiques vous permettant de reconnaître un manipulateur

La manipulation n’est pas une qualité sexuée ou afférente à un domaine particulier.

Amis, collègues, amant(e), homme ou femme… ce trait de caractère peut se cacher derrière n’importe qui.

En outre, toutes les personnes ayant tendance à tenter d’imposer leur point de vue ne pourront pas être perçues comme essayant de vous manipuler.

C’est dans l’espace qui vous est laissé, dans la possibilité ou non d’être soi même en leur présence que le doute devra naître.

Reconnaître un manipulateur de par ses sautes d’humeur

Sans doute le signal le plus fort que vous pourrez percevoir.

Une personne qui tente de vous influencer et de prendre le contrôle de votre psychologie aura une forte tendance à s’ériger en victime d’injustices, en cible d’attaques émanant de toutes parts.

Le but ? Profiter de l’empathie ainsi stimulée pour obtenir un traitement de faveur, quel qu’il soit.

Le contrôle de l’autre est alors un moyen de surmonter sa propre peur, sa propre douleur.

Quoi de plus efficace que d’avoir un bouclier, un pare-feu dans les situations conflictuelles ?

Le manipulateur n’hésitera pas à vous prendre à partie, à vous inclure dans une situation pouvant l’inquiéter, afin d’en partager la responsabilité.

Les sautes d’humeur ne sont rien d’autre qu’un refus d’assumer l’implication personnelle, la possibilité d’avoir fait une erreur.

C’est un comportement que l’auteur justifiera inconsciemment par une certaine jalousie envers les autres membres de son environnement ou un excès d’appréciation personnelle (narcissisme).

Ainsi, vous pourrez dans les faits reconnaître un manipulateur de par sa tendance à sortir de ses gonds, à vous menacer, si vous n’agissez pas en accord avec ses désirs.

C’est le genre de personne avec qui on ne sait jamais comment réagir. On marche sur des œufs.

Chaque parole, chaque acte est une prise de risque.

Reconnaître un manipulateur à travers sa façon de répondre à vos questions

En posant de simples questions, vous pourrez aisément mettre à jour la volonté de contrôle d’un manipulateur.

Vous ayant sous sa coupe, il ne s’attend pas à ce que vous ayez besoin de demander quoi que ce soit : vous êtes censé faire ce qu’il attend de vous.

Un manipulateur aura donc tendance à faire preuve de condescendance ou de frustration lorsque vous l’interrogerez.

Cela le place dans une situation qu’il n’apprécie guère. Il est à votre portée, soumis à votre jugement.

Un manipulateur pense vous connaître, savoir comment vous allez réagir et ne s’attend pas à être remis en cause.

Il n’espère pas votre bénédiction, il pense en bénéficier avant même que la prise de décision n’ait lieu.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les personnes ayant recours au contrôle des autres ont énormément de difficultés à cacher ce désir profond.

Ainsi, leurs réactions sont matérialisées lors des plus petites remises en question.

Le choix d’un restaurant par exemple : si un manipulateur prévoit d’aller au restaurant chinois et que vous avez le malheur de lui demander s’il ne préférerait pas manger indien… Vous pourrez noter sa déception, son aigreur dans sa réponse.

Voilà donc un très bon moyen de déjouer un manipulateur : en remettant son avis en question, sans toutefois faire preuve d’agressivité.

Reconnaître un manipulateur à la teneur de ses compliments

Traditionnellement, le manipulateur est une personne mielleuse, qui tend à faire des compliments, mais sans que ces derniers ne soient sincères ou véritablement porteurs de valeurs positives.

En effet, une telle personnalité pousse à ne pas souhaiter le bonheur d’ autrui.

Les compliments sont donc partagés, mais sans réelle volonté de permettre à l’autre d’en tirer de satisfaction.

On pourra vous dire que vous êtes un « bon ami » , « une personne sensée » , mais jamais que vous êtes intelligent(e), drôle, attirant(e) ou sympathique.

Les compliments servent de points d’attache, d’ancres au contrôle que le manipulateur exerce sur vous.

Cependant, ils sont contraignants et n’apparaîtront jamais dans une situation où vous seriez avantagé(e) par rapport à la personne qui tente de vous dominer.

Par exemple : si vous obtenez de meilleures notes à un examen, un manipulateur trouvera des raisons pour vous rabaisser, pour décrédibiliser votre succès.

En revanche, si la situation est inversée, il pourra reconnaître que vos résultats ne sont « pas mauvais » et qu’il est « content pour vous » (sous-entendu : content que vous n’ayez pas brillé plus que lui).

Reconnaître un manipulateur à son manque de capacités sociales

Malgré l’impression de puissance retirée par le fait de contrôler d’autres personnes, le manipulateur a, par définition, un cercle social réduit (en tout cas en termes de sincérité).

En s’intéressant à la définition même de ce cercle, on s’apercevra d’abord que ses amis proches sont rares, mais surtout que les personnes fréquentées semblent être « moins attractives ou socialement reconnues » que ledit dominateur (selon sa propre définition, dirigée par son ego).

Il est d’ailleurs intéressant de noter le comportement d’une telle personnalité lorsqu’elle vous accompagne dans la rencontre d’autres individus, qui peuvent quant à eux être perçus comme de potentielles « menaces » .

La plupart du temps, le contact ne passe pas.

Le manipulateur ne reconnaît aucune valeur à la réussite des autres, d’autant plus si cette dernière semble être plus importante que la sienne.

Si vous le présentez à vos amis proches, il essayera même certainement de créer des conflits, d’exposer les failles de chacun.

Il ne supporte pas que vous puissiez entretenir des liens avec des personnes « de qualité » autres que lui-même.

3. Comment faire face à un manipulateur ?

L’effet d’une telle fréquentation sur votre psychologie est nécessairement néfaste.

Le premier conseil serait alors bien évidemment d’éviter tout rapport avec ce type de personnalité.

Ce n’est de toute façon pas pour vous qu’il vous apprécie, mais bien de par le contrôle qu’il pense avoir sur vous.

Sachez aussi que pour réagir face à un manipulateur, vous devrez clairement insister sur la notion de barrière, de frontière.

Ce dernier ne prenant que très rarement le « non » pour une réponse et se pensant bien meilleur que vous, il voudra vous conseiller, vous dicter les valeurs et les opinions à adopter.

Parfois même au point de s’immiscer dans les compartiments les plus personnels de votre vie privée.

À ce stade, vous n’avez guère d’autre option que la confrontation : dites-lui que vous ne laisserez personne faire de choix à votre place ou décider de quelle manière vous devriez vivre votre vie.

La pire des choses pour un tel individu, c’est la mise en relief de cette relation toxique qu’il tente d’entretenir.

Pour déjouer un manipulateur, il est alors recommandé de lui démontrer votre prise de conscience face à son attitude.

Faire face à un manipulateur n’est jamais simple, mais il en va de votre propre liberté intellectuelle, de votre capacité d’affirmation personnelle, de votre responsabilisation et de votre aptitude à être vous-même !

Ceci étant dit, et je conclurai là-dessus, il n’est pas nécessairement utile d’entrer dans un rapport conflictuel pour déjouer un manipulateur.

L’intégrité, la morale et l’honnêteté sont de bons remèdes pour réagir efficacement.

Tenez vos promesses (n’en faites pas trop), ne mentez pas et respectez vos engagements, tout en insistant sur le fait que vous le faites de votre plein gré, et que vous n’avez pas de justification à donner en cas de refus de faire ce qu’on exige de vous.

Et vous ? Comptez-vous des personnes de ce type dans votre entourage ? Comment le vivez-vous au quotidien ? Avez-vous déjà surmonté ce problème ? J’attends vos retours avec impatience !

À bientôt !

Changez tout, maintenant!

 


Aujourd’hui je change ma vie, c’est la méthode choc qui va révolutionner votre quotidien et vous permettre de devenir la personne que vous rêvez secrètement d’être !

Changez votre vie!

2.3/5 - (3 vote)