Tout savoir sur la gestion des abonnements en ligne


 

Tout savoir sur la gestion des abonnements en ligne

Depuis quelques années, les abonnements en ligne sont l’un des principaux outils de vente sur internet. Désormais, les entreprises ne sont plus tenues de demander l’avis des consommateurs pour réaliser des prélèvements récurrents sur leurs cartes bancaires. Dès l’inscription, ils conviennent d’une reconduction tacite de leurs abonnements.

Le principal avantage de cette stratégie est qu’elle permet d’accroitre le chiffre d’affaires, mais aussi de fidéliser les clients qui rechignent à entamer un processus d’annulation d’abonnement. Cette méthode est d’autant plus efficace que selon les chiffres de Statistales abonnements en ligne ont rapporté environ 400 millions d’euros aux plateformes de streaming audio au cours de l’année 2022.

Tout semble montrer que les plateformes de streaming vidéo et les magazines (hebdomadaires, mensuels, etc.) réalisent des bénéfices tout aussi importants. Pour autant, cette solution est-elle réellement avantageuse pour les consommateurs ? Quels sont les risques liés aux renouvellements automatiques des abonnements ? Comment mieux gérer vos abonnements ? On vous dit tout.

Le renouvellement automatique d’abonnement : la solution idéale pour profiter des avantages d’internet

À bien des égards, le renouvellement automatique des abonnements en ligne présente plusieurs avantages. Il vous dispense d’un effort de réabonnement mensuel. En effet, la plateforme sur laquelle vous êtes inscrit se charge de prélever le coût mensuel ou trimestriel de votre abonnement sans que vous fassiez quoi que ce soit.

Cette solution est particulièrement intéressante quand on sait que les internautes assidus sont inscrits sur une dizaine de plateformes. Entre les abonnements sur les plateformes de streaming vidéo (Netflix, Amazon Prime, Apple TV+, etc.), audio (Spotify, Deezer) et les abonnements à des magazines, on se retrouve rapidement avec une dizaine d’opérations à effectuer.

En utilisant des structures comme :

  • 123transac.com: Retrouvez et gérez facilement vos paiements sur nos plateformes. Accédez à l’historique complet de vos transactions et annulez les prélèvements automatiques.
  • ebill.fr: Simplifiez la gestion de vos paiements effectués sur nos plateformes. Recherchez et administrez facilement vos transactions associées à votre carte bancaire.
  • 123moonlight.com: Gérez vos paiements en toute simplicité sur nos plateformes. Retrouvez l’intégralité de vos transactions associées à votre CB et désinscrivez-vous facilement.
  • plumsupport.net: Trouvez et administrez aisément vos paiements sur nos plateformes. Accédez à toutes vos transactions liées à votre carte bancaire et annulez les prélèvements automatiques.
  • ezpayhelp.com: Simplifiez la gestion de vos paiements effectués sur nos plateformes. Retrouvez et administrez facilement toutes vos transactions associées à votre CB.
  • paynethelp.com: Gérez vos paiements en toute simplicité sur nos plateformes. Accédez à l’intégralité de vos transactions liées à votre carte bancaire et désinscrivez-vous facilement.
  • every4you.com: Retrouvez et gérez facilement vos paiements sur nos plateformes. Recherchez toutes vos transactions associées à votre CB et annulez les prélèvements automatiques.
  • pwpcash.com: Simplifiez la gestion de vos paiements effectués sur nos plateformes. Trouvez et administrez facilement toutes vos transactions associées à votre carte bancaire.
  • be2beapp.com: Gérez vos paiements en toute simplicité sur nos plateformes. Accédez à l’intégralité de vos transactions liées à votre carte bancaire et désinscrivez-vous facilement.
  • cloud123.fr: Retrouvez et gérez facilement vos paiements sur nos plateformes. Recherchez toutes vos transactions associées à votre CB et annulez les prélèvements automatiques.

les plateformes et les sites e-commerce vous soulagent d’une tâche plus ou moins fastidieuse.

Le renouvellement automatique : est-ce une si bonne idée ?

Bien qu’intéressante, cette solution n’est pas toujours avantageuse. Si vous êtes un internaute régulier, vous serez probablement amené à souscrire à de très nombreux abonnements dont vous n’avez plus nécessairement souvenir.

C’est notamment le cas des sites web qui proposent des périodes d’essai. Si vous créez un compte pour un service ponctuel par exemple, il y a des chances que vous ayez oublié que vous avez souscrit à un abonnement. Le plus souvent, il s’agit de VPN, de sites de visionnage ou d’outils de travail.

Lire aussi  Accompagnements Savoureux pour un Filet Mignon de Qualité

Or, ces différents sites n’oublient pas que vous êtes abonné. Par conséquent, à la fin de la période d’essai, ils prélèvent mensuellement le montant de l’abonnement que vous n’utilisez sans doute plus. De même, puisqu’il s’agit généralement de petits montants (environ 10 euros), vous n’en ressentez pas toujours l’impact dans votre relevé bancaire, même si vous voyez lesdits prélèvements.

Seulement, sur la durée, la somme de ces prélèvements peut devenir relativement importante. En fin de compte, c’est cher payé pour un service que vous n’utilisez plus. Dès lors, il devient impératif de mieux gérer vos abonnements.

Tout savoir sur la gestion des abonnements en ligne

Comment mieux gérer vos abonnements ?

Il existe différentes façons de gérer efficacement vos abonnements. Avant tout, il est nécessaire d’identifier tous les abonnements auxquels vous avez souscrit.

Identifiez vos abonnements

Dans l’absolu, on distingue deux principales manières d’identifier les abonnements en cours. Vous avez la possibilité d’utiliser votre compte Google ou d’analyser vos relevés bancaires.

Utilisez votre compte Google

Si votre carte de crédit est reliée à votre compte Google, allez dans vos paramètres d’appareil, puis ouvrez votre compte Google. Ensuite, cliquez sur « Paiements et abonnements ». Cet onglet devrait être visible aussi bien sur iOS, Windows ou Android.

Vous aurez ainsi accès à la liste des abonnements liés à votre carte de crédit. Par la suite, cliquez sur « gérer les abonnements » pour avoir une idée des montants prélevés par les sites web.

Surveillez vos relevés bancaires

Vos cartes de crédit ne sont reliées à votre compte Google ? Optez pour la méthode traditionnelle qui consiste à surveiller vos relevés bancaires.

Plus de 50 % des clients de banque ne consultent pas régulièrement leurs relevés bancaires. Ceux qui le font se contentent de vérifier le solde et contrôler les dépenses de leurs parents et/ou de leurs enfants.

Désormais, ne vous contentez plus d’inspecter les grosses dépenses effectuées. Mettez un point d’honneur à lire toutes les lignes pour identifier les « dépenses mineures ». Cela est d’autant plus important que les prélèvements n’excèdent généralement pas 10 ou 15 euros.

De cette façon, vous verrez ainsi les prélèvements effectués par les différentes plateformes sur lesquelles vous êtes inscrit.

Tout savoir sur la gestion des abonnements en ligne

Attention aux abonnements cachés

Accordez une attention particulière aux abonnements cachés. En effet, tous les prélèvements Cb ne sont pas forcément liés à des plateformes ou officiellement communiqués. Certains sites web proposent des abonnements de « nouvelles générations ». Dès votre inscription et votre première transaction, ils insèrent de miniclauses payantes.

Ce sont des frais prélevés pour des services dont vous n’avez pas forcément besoin. Par exemple, il peut être question de formulaires à 1 euro, de CV à 3 euros ou d’astuces hebdomadaires à 5 euros. A priori, vous consentez à ces prélèvements en acceptant les conditions générales d’utilisation du site.

Par ailleurs, certains sites sur lesquels vous êtes régulièrement inscrits et dont vous utilisez les services peuvent également vous offrir des services dont vous n’avez pas connaissance et vous faire payer les frais qui y sont liés. Faites donc attention à ces petites subtilités. Au besoin, contactez le service client des sites concernés.

Utilisez des outils de gestion d’abonnement

Après avoir identifié précisément tous vos abonnements, faites le tri. Conservez ceux que vous utilisez et annulez les autres.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses applications de gestion qui proposent un tableau de bord qui recense les différents abonnements en cours sur une carte de crédit. Elles proposent aussi des solutions d’optimisation afin de faire d’importantes économies.

Lire aussi  Stationnement à la Clinique Saint-Augustin Bordeaux : Conseils et Alternatives pour Votre Visite

La page de gestion des abonnements (PGA) : la solution parfaite ?

À défaut des applications, utilisez une page de gestion des abonnements (PGA). C’est un site spécifique qui vous permet de consulter et d’organiser vos différents abonnements. Cette solution vous dispense du recours à la banque pour connaitre la provenance de certains abonnements.

Cela est d’autant plus important que certaines plateformes utilisent des structures de paiement. Ce sont ces dernières qui sont visibles sur les relevés bancaires. Il n’est donc pas toujours possible d’identifier la plateforme qui a effectué un tel ou tel autre prélèvement.

Cerise sur le gâteau, certains PGA proposent aussi des « descripteurs ». Ce sont des liens neutres qui apparaissent dans le relevé en lieu et place de ceux sur lesquels les achats ont été effectués. Cette option est particulièrement intéressante lorsque vous ne voulez pas qu’on identifie vos achats.

Comment stopper les prélèvements ?

Le meilleur moyen d’arrêter les prélèvements est de contacter la plateforme concernée. Elle est légalement tenue de suivre votre demande. Envoyez donc une demande d’annulation et suivez la procédure qu’elle vous proposera.

Si cette approche ne fonctionne pas, vous avez la possibilité de procéder vous-même à l’arrêt des prélèvements ou de contacter votre banque.

Procéder vous-même à l’annulation des prélèvements

Comme précédemment évoqué, les sites de commerce en ligne se servent généralement de structures intermédiaires pour les paiements. Pour stopper les prélèvements, prenez l’adresse sur votre relevé bancaire, allez sur le site de la structure et entrez votre numéro de compte ou votre pseudo.

Vous aurez accès à un espace utilisateur qui rassemble toutes les informations sur les défalcations effectuées. Évidemment, cet espace a aussi une option « annuler ou stopper » sur laquelle cliquer. Enfin, faites attention à votre prochain relevé bancaire pour vous assurer d’avoir bien annulé les défalcations.

Faites appel à votre banque pour stopper les prélèvements

Si vous ne désirez stopper vous-même les défalcations, laissez cette tâche à votre banque. Il suffit de lui envoyer un mail ou de discuter avec votre conseiller pour notifier le caractère récurrent des prélèvements. La banque va alors bloquer les transactions. Cependant, cette solution nécessite l’ouverture d’une procédure que la banque ne manquera pas de vous facturer.
Tout savoir sur la gestion des abonnements en ligne

Quelques astuces supplémentaires

Pour vous épargner les déconvenues liées aux prélèvements cb inconnus et répétitifs, évitez les périodes tests. Bien souvent, elles engendrent une reconduction tacite.

Évitez aussi les offres promotionnelles qui réduisent le prix des abonnements. Bien qu’elles soient ponctuellement intéressantes, elles sont risquées. En effet, à la fin des promotions, les montants correspondants à la valeur réelle des abonnements sont prélevés.

Par ailleurs, la résiliation des abonnements cachés peut être plus difficile que celle des abonnements traditionnels. Si votre relevé bancaire a des lignes qui ne devraient pas être présentes, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception au site concerné.

Contestez la validité de l’abonnement, exigez son annulation et demandez un remboursement. En général, ils accordent un avantage commercial à défaut de rembourser les montants prélevés.

En outre, certains sites peuvent imposer une procédure particulière formaliste pour l’annulation des abonnements. Accordez donc une attention particulière aux conditions à remplir pour une annulation avant de créer un compte et de souscrire à un abonnement.

Cela dit, vous disposez généralement d’une période de rétractation de 14 jours, notamment sur les sites e-commerce. Si vous êtes toujours dans cette période, vous pouvez annuler votre abonnement sans trop de difficultés.

Notez cet article !