8 choses que vous devez savoir avant de commencer un régime cétogène


Donc, il s’avère que cette magnifique robe que vous vouliez porter pour le dîner de ce soir ne vous ira tout simplement pas ! Vous essayez de lutter avec elle, mais en vain. Consterné, vous abandonnez. Il est temps de limiter les dégâts ! Heureusement pour vous, il existe un large éventail de régimes qui vous aideront à vous remettre en forme. L’un d’entre eux est le régime cétogène. Il s’est avéré efficace pour aider les gens à atteindre leur poids idéal, gagnant ainsi une énorme popularité. Mais attendez, voici 8 choses à garder à l’esprit avant de sauter dans le train :

  • 1. Qu’est-ce que c’est :
  • 4. Augmentez votre consommation d’eau et de sel
  • 7. Bien manger


1. Qu’est-ce que c’est :

1. Qu'est-ce que c'est :

Le régime cétogène suit le principe de « manger du gras pour perdre du gras ». Ce régime est riche en graisses saturées et dépourvu de glucides. Notre corps convertit normalement le glucose en énergie. Lorsque le glucose se fait rare (comme dans le cas d’un régime pauvre en glucides), il recherche une autre source d’énergie et le foie commence alors à produire des « cétones » en brûlant les graisses, ce qui le rend efficace pour la réduction de poids. Il a été conçu initialement comme une méthode de traitement de l’épilepsie et est connu pour bénéficier également aux personnes souffrant de troubles neuro-dégénératifs tels que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. Pour les personnes en bonne santé, les avantages comprennent une perte de poids rapide, des niveaux d’énergie soutenus et une performance sportive accrue.

2. Planification et calendrier

Le timing est crucial lors du démarrage de ce régime. Évitez les périodes où vous êtes surmené ou trop stressé. Vous allez vous habituer à de nouveaux types d’aliments et de méthodes de préparation, ce qui peut perturber votre routine pendant un certain temps.

La planification est tout. Commencez par lire de nouvelles recettes et faites le plein d’aliments nécessaires tels que le beurre, les poissons gras, la viande, les produits laitiers et les légumes verts. Investissez dans un lecteur de cétone ou de glycémie pour surveiller stratégiquement les progrès. Des ustensiles de cuisine pratiques comme un mixeur, un cuiseur vapeur et une poêle à frire faciliteront la cuisson.

3. Engagez un professionnel

Plusieurs précautions doivent être prises avant de commencer, afin d’assurer les meilleurs résultats et d’éviter les effets secondaires indésirables. Les carences en micronutriments sont un résultat courant de ce régime, et vous courez également le risque de faire trop d’exercice et de vous épuiser. Les exercices nécessitant du glycogène doivent être supprimés de votre routine si vous souhaitez utiliser efficacement l’approche cétogène. Un professionnel vous aidera à élaborer un plan de repas le mieux adapté aux besoins de votre corps et à modifier le régime alimentaire en cas de problème de santé ou de prise de médicaments.


4. Augmentez votre consommation d’eau et de sel

4. Augmentez votre consommation d'eau et de sel

Pendant la cétose, votre corps a tendance à éliminer rapidement les électrolytes tels que le sodium des reins. Sauf interdiction de votre médecin, reconstituez les réserves de sel en incorporant du sel rose de l’Himalaya et du sel gemme à vos repas. Régalez-vous également de légumes à feuilles, de noix salées et d’avocats.

Les glucides aident à stocker l’eau, donc moins de glucides signifie moins d’eau stockée dans le corps. Assurez-vous d’augmenter votre consommation d’eau à environ 3 litres par jour en moyenne.

5. Attendez-vous à la « grippe céto »

Il s’agit d’un revers temporaire, alors ne vous inquiétez pas. Lorsque le corps passe de la combustion du sucre à la combustion des graisses, de nombreuses personnes ressentent des « symptômes de sevrage des glucides » tels qu’un manque d’énergie, des maux de tête et un brouillard cérébral. Les effets peuvent durer de quelques jours à quelques semaines. Soyez patient, restez déterminé et reposez-vous bien jusqu’à ce que cela passe.

6. Tests sanguins et bilans de santé

Avant de commencer, il est fortement recommandé de faire quelques bilans de santé et analyses de sang de base. Il s’agit d’une mesure de précaution, car votre professionnel de la santé devra ajuster votre alimentation si vous souffrez d’un problème de santé.

Les tests courants à effectuer sont : l’hémoglobine, les tests de la fonction rénale / hépatique, le profil lipidique et la thyroïde. Votre médecin peut également vous prescrire des multivitamines pour compléter votre alimentation.


7. Bien manger

7. Bien manger

Suivre ce régime ne signifie pas que vous devez faire le plein de graisses transformées malsaines. Tenez-vous en aux graisses naturelles non transformées telles que les œufs, les poissons gras, les produits laitiers entiers, les noix, les avocats, l’huile de noix de coco et l’huile d’olive. Les charcuteries et les fromages doivent être évités à tout prix.

De plus, contrôlez votre apport en protéines. Trop de protéines peuvent amener le corps à convertir les acides aminés excédentaires en sucre, ce qui déclenche la libération d’insuline, entraînant un gain de graisse.

8. Petits pas

Votre nouveau slogan devrait être « Commencez lentement ; Commencez progressivement’. Dans le feu de l’action, l’inspiration et la détermination peuvent monter en flèche et vous pourriez être prêt à faire ce qu’il faut. Mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une transition radicale pour votre corps. Diminuer drastiquement votre apport en glucides vous rendra léthargique, terne et déprimé. Adoptez une approche réaliste et réduisez progressivement les glucides, sur une période de jours et de semaines, pour vous assurer que ce n’est pas un choc trop important.

Alors, prêt à enfin sauter le pas ? Bonne chance et bonne fête !

Crédit image : Le blog Nutri


Notez cet article !

MENU

Back