Specialiste du genou, quand consulter ?


Au cours de sa vie, l’homme en vient presque toujours à être confronté à des problèmes d’articulation. S’il y a bien une partie de l’anatomie humaine qui soit particulièrement concernée par cet ennui de santé, c’est le genou. En termes de région cartilagineuse, ce dernier constitue la plus importante articulation du corps. Son fonctionnement est essentiel à une bonne qualité de vie. Cependant, il arrive que l’on soit indisposé par une gêne, qui peut être dû au phénomène de l’âge, à un traumatisme ou à toute autre cause. Dans ces cas, il convient de consulter un médecin. Si vous souhaitez connaitre le moment idéal pour prendre rendez-vous avec un spécialiste du genou, ce document vous dit tout.

Consultez un spécialiste du genou en cas de gêne au niveau de l’articulation

La gêne ressentie au niveau du genou est problème fréquent que la plupart des personnes rencontre. Considérant le rôle de cette articulation qui est d’assurer la stabilité de la jambe et d’amortir les chocs, cet ennui peut être le résultat d’une simple crispation des muscles l’entourant. La gêne se manifestera alors par une petite douleur localisée au niveau de l’articulation, à chaque fois que vous effectuez un mouvement.

Si la douleur est modérée, c’est-à-dire que la gêne que vous ressentez ne freine pas vos activités quotidiennes, rien ne vous oblige à consulter un spécialiste du genou. Comprenez bien que ce cas suppose que votre mal est sans conséquence (n’occasionne pas de boiterie) et que vous arrivez à le gérer sans prise de médicaments. Si, toujours dans ce contexte, la gêne traine et que cela commence par vous inquiéter, une simple visite chez votre médecin généraliste devrait suffire à régler le problème.

Si par contre l’inconfort que vous ressentez est handicapant et s’accompagne de gonflement ou difficulté au moment des flexions, il faudra de toute urgence solliciter l’expertise d’un spécialiste. Cela est peut être le signe d’une gonarthrose, encore appelée arthrose du genou. Il s’agit d’une des pathologies les plus courantes susceptibles de causer une ankylose ou une raideur du genou. Souvent les personnes concernées par ce problème ont du mal à se lever, lorsqu’elles sont en position assise ou éprouve des difficultés à descendre les marches des escaliers.

Consultez un spécialiste du genou après un accident

L’accident est le cas de figure le plus fréquent qui amènent les patients à consulter un spécialiste du genou. Il peut s’agir d’un cas classique d’accident sur la voie publique, sur un chantier (ouvriers) ou le résultat de la pratique d’une activité sportive. En ce qui concerne les sportifs, un mouvement mal exécuté en salle ou une cession des ligaments assurant la jointure des os constituant l’articulation peut occasionner de fortes douleurs. Dès lors, l’athlète (cela peut également concerner les amateurs) peut avoir des difficultés à mener son activité. Pour empêcher une aggravation de son cas, il convient de consulter un médecin.

Même si le sportif en question arrive à poursuivre sa séance suite à l’accident, il doit, dès qu’il aura terminé, prendre rendez-vous avec un spécialiste. Cela est important car une fracture non décelée à temps peut provoquer à la longue des blocages du genou. Ce qui risque d’avoir de lourdes conséquences. Pour ce qui est des ouvriers, ce sont les accidents de travail qui occasionnent les douleurs au genou. Ce peut être dû au fait de porter des charges lourdes ou de s’être cogné le genou contre un obstacle. Quelle qu’en soit le degré de la douleur, il est important de consulter un spécialiste de genou afin de prévenir toute aggravation.

L’autre cas de figure pour laquelle il est impératif de solliciter l’expertise d’un spécialiste concerne les accidents domestiques. En effet, lors d’une mauvaise chute ou suite à un atterrissage mal négocié après un saut, la plupart des personnes ont l’habitude de banaliser l’impact reçu par le genou. Il en est de même pour les accidents de circulation dans lesquels l’intéressé arrive à sortir indemne, sans blessures visibles sur le corps. Dans ces deux cas, il est important de consulter un médecin généraliste tout au moins. Après examen, ce dernier pourra vous orienter vers un spécialiste, si cela s’avère nécessaire, ou préconiser un traitement médicamenteux contre les éventuelles douleurs.

Quel spécialiste du genou consulter selon le cas ?

Pour la consultation d’un expert en traitement de douleurs liées au genou, il est important de prendre en compte la cause ou l’origine de votre douleur. Comme évoqué plus haut, si votre genou est douloureux sans qu’il n’y ait une cause pour l’expliquer, vous pouvez vous faire examiner par votre médecin traitant. Si vous êtes un athlète professionnel, vous devez vous tourner vers un médecin spécialisé dans la traumatologie du sport. Il est le plus à même de détecter rapidement la cause de votre mal et d’y apporter les solutions adéquates pour vous soulager.

Si votre douleur est le résultat d’une arthrose, vous devez vous tourner vers un rhumatologue. Ce dernier pourra déterminer de quelle nature est votre gonarthrose (fémoro-tibiale ou fémoro-rotulien) et vous prescrire le traitement adapté. En ce qui concerne le chirurgien orthopédiste, consulter un tel spécialiste est indiqué après un accident, une entorse à la cheville ou pour avoir d’autres avis sur un diagnostic.

Comment se passe la consultation d’un spécialiste de genou ?

Pour déterminer la cause exacte du mal, le spécialiste de genou vous fera subir quelques examens cliniques. L’un d’eux est la radiologie, qui permettra de voir en imagerie la zone dans laquelle vous ressentez la douleur. Cet examen est prescrit immédiatement pour les cas d’accident et les premières consultations en cas de blocages mécaniques. Si le résultat de la radiologie est concluant et évoque une fracture, le traitement peut nécessiter une intervention rapide. Cela peut consister en une synthèse de la facture ou une réduction de luxation de la rotule afin d’améliorer la stabilité rotulienne.

Dans le cas où la radiologie ne montre aucune fracture, vous serez alors soumis à une IRM pour une observation plus précise de votre genou. Le résultat de l’IRM vous situera sur votre mal et le traitement adéquat qu’il faut pour le régler. Dans la plupart des cas impliquant une imagerie médicale, la gonalgie est traitée avec une attelle, des anticoagulants, des antalgiques et éventuellement une cessation d’activité. Si le mal est très grave, vous serez alors obligé de subir une chirurgie.

Notez cet article !