Tendinite de l’épaule, diagnostic et que faire ?


Ressentez-vous une forte douleur à l’épaule ou avez-vous de plus en plus de mal à soulever de lourdes charges ? Il est fort probable que vous ayez contracté une tendinite de l’épaule. Encore appelée tendinite de la coiffe des rotateurs, cette inflammation des tendons recouvrant l’articulation des épaules se manifeste de diverses manières. Souhaitez-vous en savoir davantage sur cette algie incommodante qui vous affaiblit ? Ses causes, ses symptômes, les traitements existants, les mesures préventives et plus encore… ce document vous en parle dans les moindres détails.

La tendinite d’épaule : de quoi s’agit-il ?

La tendinite de l’épaule est une inflammation des tendons de l’épaule qui viennent s’insérer sur l’os. Ces derniers sont un ensemble d’un grand nombre de fibres qui assurent la transmission de la force du muscle et permettent ainsi le mouvement de l’articulation. La tendinite épaule peut affecter une, plusieurs ou tous les quatre tendons qui, en plus des muscles, forment la coiffe des rotateurs. Il s’agit du :

  • tendon sous-scapulaire
  • tendon sus-épineux
  • tendon sous-épineux
  • petit rond.

L’inflammation de ces tendons a un impact direct sur l’articulation en entier. La tendinite de l’épaule, à l’instar de toutes les inflammations, met du temps à disparaitre. Il faut généralement quelques semaines pour se remettre d’une tendinite d’épaule.

Les causes de la tendinite épaule

L’épaule est l’une des articulations du corps humain les plus sollicitées. Elle intervient dans un grand nombre de mouvement au quotidien. Que ce soit pour soulever une charge, porter votre sac à dos ou autre, votre épaule connait une sollicitation de tout instant. Les tendons qui constituent l’épaule participent significativement à toutes ces tâches. En effet, leur résistance et leur élasticité permettent à l’épaule de soutenir les différents efforts. Cependant, suite à de multiples micro traumatismes, il peut arriver que les tendons lâchent, occasionnant l’inflammation à l’origine de la tendinite.

Les personnes exerçant certains métiers sont plus exposées au risque de souffrir de la tendinite épaule. Il s’agit principalement des activités nécessitant la levée constante des bras (peintre de bâtiment, nettoyeur de vitres, etc.) et la répétition de geste. Ainsi, à force de gestes répétées ou d’hyper-sollicitation de l’articulation, les tendons s’usent progressivement. Ce qui, à la longue, entraine une atrophie des muscles associés.

La tendinite de l’épaule est également très fréquente chez les sportifs professionnels. En effet, une activité sportive nécessitant une sollicitation intensive et soudaine de l’épaule est un facteur de risque exposant l’athlète à cette tendinopathie. Les sports concernés sont entre autres le tennis de table, le rugby, le lancer de poids ou de javelot, etc. Un manque de préparation physique peut aussi causer la tendinite. Un étirement brusque de l’épaule entraine parfois une fragilisation des tendons.

D’autres facteurs peuvent causer cette maladie. C’est le cas par exemple des calcifications. Vous entendrez alors parler de tendinopathies calcifiantes de l’épaule. Le plus souvent, ce phénomène résulte d’un dépôt de calcium se fixant sur un ou plusieurs tendons, créant ainsi l’inflammation. Les maladies liées à un défaut de fonctionnement métabolique (diabète, dyslipidémie, etc.) sont parfois aussi responsables de la tendinite. Il en est de même pour le tabagisme, lequel provoque une obturation des vaisseaux amenant le sang aux tendons du biceps. Ce qui a pour effet de réduire leurs capacités fonctionnelles.

L’âge est un autre facteur non négligeable dans la survenue de cette maladie. Les personnes âgées de plus de 40 ans sont plus susceptibles d’être victime d’une tendinite épaule. Si votre travail vous maintient constamment dans une position assise ou en immobilité, vous êtes un sujet potentiel de la tendinite.

Comment se passe le diagnostic de la tendinite épaule et quels sont ses signes ?

La tendinopathie de l’épaule est diagnostiquée par examen clinique nécessitant parfois une radiographie ou une IRM. La maladie, à ses débuts, peut ne pas causer de douleur. Une fois développée, elle se manifeste par des troubles musculosquelettiques. Ces derniers sont caractérisés par une forte douleur dans l’épaule. Il en résulte un enraidissement de l’articulation et une baisse de force. Cette douleur est plus manifeste dans le mouvement de soulèvement du bras.

Une tendinite non traitée peut s’aggraver et conduire à une impossibilité de mouvement. Le patient peut perdre l’usage de son épaule pendant un certain moment.

Les traitements disponibles pour la tendinite d’épaule

Il existe plusieurs solutions pour soigner une épaule affectée par la tendinite. Chaque traitement est défini en tenant compte du degré de la douleur ou du stade de l’inflammation.

La mise au repos de l’épaule

Si vous commencez à sentir des douleurs au niveau de votre épaule, le premier réflexe à avoir est de mettre cette dernière au repos. La manœuvre a pour but de limiter les mouvements sollicitant l’articulation au strict minimum. Il faudra également éviter de soulever toute charge. Pendant votre sommeil, soutenez l’épaule en la posant au-dessus d’un coussin. Vous pouvez compléter ce geste par l’application d’un gel anti-inflammatoire.

La rééducation

La rééducation est un excellent moyen pour soigner une épaule affectée. Elle démarre par un massage relaxant. Le praticien procédera ensuite à des traitements nécessitant une mobilisation effective des tendons de votre épaule. La rééducation s’achève par une reprise progressive des mouvements habituels de cette dernière. Cette thérapie peut durer plusieurs semaines et est pratiquée par un kinésithérapeute.

Le traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux a pour objectif de réduire les sensations de douleur. Pour cela, prenez les produits anti-inflammatoires et les antalgiques. Il est impératif de consulter votre médecin traitant afin que celui-ci vous prescrive un traitement adapté. Suivez la posologie indiquée par ce dernier.

Traitement par infiltration

Il consiste en l’injection de corticoïdes dans la zone de l’épaule. La cortisone injectée dans le corps fait régresser l’inflammation et atténue la douleur. Ce traitement est coûteux. Généralement, il est adopté seulement en cas d’une tendinite sévère.

Comment prévenir une tendinite d’épaule ?

Pour prévenir la tendinite épaule, il suffit d’adopter de bonnes habitudes au quotidien. Évitez de laisser en état d’immobilité votre épaule trop longtemps. Avant de mener vos cativités physiques (entrainement ou pratique sportive), faites de l’étirement/échauffement pour réveiller les muscles et les tendons. Pensez à bien vous hydrater et évitez de fumer. Ne soumettez pas votre épaule à des efforts beaucoup trop intenses.

Notez que la tendinopathie de l’épaule n’est pas la seule cause pouvant expliquer des douleurs ressenties au niveau de cette articulation. L’arthrose peut être à l’origine de la raideur et des troubles sensoriels, tout comme l’arthrite. En cas de douleurs ou de gênes persistantes, il est conseillé de consulter un ostéopathe ou un kinésithérapeute.

Notez cet article !