La cigarette électronique est-elle mauvaise pour la santé ?


La vape fait de plus en plus débat dans le monde. Des États comme l’Inde ou le Michigan ont par exemple interdit son utilisation. Chaque année, les organisations de santé établissent de nombreux rapports pour mettre en lumière les effets néfastes ou non du vapotage sur la santé. Dans ce cas, la cigarette électronique serait-elle mauvaise pour la santé ?

Est-ce dangereux pour la santé de vapoter ?

Vendus depuis les années 2000, il existe encore peu de recul sur ces produits que sont les cigarettes électroniques. Toutefois, rendez-vous sur la boutique CigaretteElec.fr pour retrouver des articles fiables et performants.

L’avis de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé reste prudente concernant la pratique du vapotage.

Selon une étude de 2019, cette institution démontre que les SEAN ou systèmes électroniques d’administration de nicotine sont moins toxiques que la cigarette. Cependant, il n’existe pas de preuve pour évaluer le niveau de risque précis. Ainsi, l’OMS reste sur ses gardes et estime que les produits sont nocifs et qu’ils devront être régulés.

L’inquiétude se concentre notamment sur les non-fumeurs et les adolescents. Plusieurs écrits démontrent que ces derniers sont davantage susceptibles de se mettre à fumer par la suite.

Les accidents signalés avec les cigarettes électroniques

En 2019, les autorités de santé aux États-Unis ont alerté sur différents cas de pneumonie. Après analyse, il s’est avéré que 80 % des problématiques sont intervenues chez des personnes qui utilisaient leur e-cigarette avec du liquide content de l’acétate de vitamine E. Autre analyse intéressante, celle du New England Journal of Medecine qui certifie la présence de ce produit dans 94 % des cas étudiés.

Lire aussi  Faut-il éviter la routine ?

L'e-cigarette est-elle moins délétère que le tabac ?

L’e-cigarette se montre moins nocive que le tabac, car elle ne produit pas de monoxyde de carbone.

Une e-cigarette moins dangereuse que le tabac

Plusieurs analyses, particulièrement celles de l’Office Français de Prévention du Tabagisme ont conclu que le vapotage était moins dangereux que le tabagisme. Aucune des études n’a révélé d’effets indésirables. Seules une sécheresse de la bouche, des irritations de la gorge et de la toux ont été remarquées. En revanche, les analyses ne montrent pas les éventuels effets sur le long terme. Il est donc important que les vapoteurs l’utilisent avec parcimonie, afin de ne pas devenir dépendants de la nicotine.

Une solution anti-tabac

Les cigarettes électroniques peuvent s’utiliser comme un outil d’aide au sevrage. Néanmoins, ceci doit s’accompagner du soutien d’un professionnel ou tabacologue. La solution ne doit devenir en aucun cas un accessoire de mode, surtout chez les jeunes. Ainsi, le vapoteur et son entourage s’exposent à des risques moins élevés liés à la toxicité de la fumée.

De quoi sont composées les cigarettes électroniques ?

Il est primordial de connaître les éléments qui composent les e-cigarettes.

La composition de l'e-liquide

L'e-liquide contenu dans une cigarette électronique est composé de 2 % d’alcool, d’arômes et de nicotine. Par exemple, un flacon de 10 ml avec 20 mg de nicotine représente cinq paquets de cigarettes. Le dispositif s’avère donc moins dangereux que le tabagisme.

Pas de combustion

La cigarette est dangereuse du fait de la combustion du tabac. Ainsi, dans une cigarette électronique, il n’y a pas de tabac ni de combustion, car le liquide est chauffé à 60 degrés. Le dispositif produit uniquement de la vapeur d’eau conçue à partir du propylène glycol, notamment utilisée dans l’industrie pharmaceutique et dans l’agro-alimentaire.

Notez cet article !