Fin de vie : comment s’y préparer et aider ses proches ?


La mort laisse un profond vide avec de nombreuses interrogations aux proches du défunt. Afin de soulager l’entourage de la personne décédée, il est judicieux de préparer sa fin de vie, notamment concernant l’héritage. Comment procéder ?

Rédiger ses dernières volontés

La mort d’une personne laisse sa famille et ses proches dans un profond désarroi. Évidemment, lorsqu’on meurt, on ne ressent plus le besoin de faire des efforts. Afin de faciliter la tâche à votre entourage et les aider dans cette épreuve, pensez à préparer votre fin de vie.

Comment conserver ses dernières volontés ?

Pour préparer au mieux votre fin de vie, pensez à rédiger vos dernières volontés. Elles prennent en compte des directives médicales et des recommandations pour vos funérailles. Les directives médicales sont des instructions qui s’imposent aux services médicaux et qui définissent la conduite à tenir en cas de perte définitive des fonctions cognitives. Elle indique par exemple l’arrêt des traitements en cas de coma ou de situations extrêmes.

Les recommandations pour les funérailles, quant à elles, indiquent la nature des funérailles que vous souhaitez. Il peut s’agir de funérailles particulières (dans un cimetière écologique ou en mer) ou d’une incinération. Il est également possible d’opter pour des solutions plus modernes comme le don de corps à la science ou d’organes à destination des personnes malades.

fin de vie préparation

Optez pour un coffre-fort numérique

Bien que de nombreuses personnes ont le bon réflexe de rédiger leurs dernières volontés, il arrive bien souvent que l’authenticité de ces écrits soit remise en cause. Pour pallier cette déconvenue, il est conseillé d’utiliser des coffres-forts numériques comme ceux proposés par les services d’Eversafe, spécialisé dans la sécurité de vos données personnelles.

Les coffres-forts numériques permettent de faciliter les démarches et la transmission des informations à la suite du décès. Dans le cas d’espèces, ils permettent de créer et de ranger un dossier personnel qui regroupe toutes les informations post-mortem. Après le décès, ce dossier sera ouvert par un garant qui fera valoir vos volontés et s’occupera des démarches nécessaires auprès de la famille et des autorités. Grâce à un coffre-fort numérique, vous pourrez notamment :

  • centraliser vos données plus rapidement en un seul endroit,
  • définir vos souhaits de fin de vie afin qu’ils soient conservés,
  • faciliter les démarches à votre entourage et leur faire gagner du temps,
  • sécuriser vos données.

Vous gérez ainsi, de manière indépendante, la transmission de vos données et de vos biens en faveur de vos proches.

Préparer sa succession

Afin de préparer vos proches à votre départ, il est vivement conseillé de préparer votre succession. Pour ce faire, vous devez respecter des prescriptions juridiques au risque d’être invalidé par les autorités compétentes. Il est notamment nécessaire de vous faire aider par un avocat spécialisé ou un notaire. Cela permettra non seulement d’organiser efficacement votre succession, mais également de choisir la formule qui vous convient le mieux.

La succession par le testament

Selon la loi, il existe de nombreuses façons d’organiser sa succession. La plus connue est sans doute le testament qui est un acte juridique par lequel une personne fait la répartition des biens qu’elle possède à son décès. Elle permet également de désigner une personne chargée d’exécuter ses dernières volontés ou de reconnaître un enfant.

Toutefois, comme précédemment évoqué, la rédaction d’un testament devra respecter des dispositifs stricts. En général, il est possible de le faire soi-même ou d’en confier la rédaction à un notaire. Si vous désirez le faire vous-même, sachez qu’il faudra le rédiger entièrement à la main. De même, il faudra qu’il soit précisément daté et signé de votre main. Aucune intervention technique ne sera acceptée. La rédaction par le notaire, par contre, se fait en présence d’un autre notaire ou de deux témoins. C’est d’ailleurs la meilleure option, car elle réduit les risques d’invalidité et dispense de la procédure de vérification.

La succession par la donation

La donation est la seconde option la plus répandue dans l’organisation de la succession. Elle consiste à répartir votre patrimoine entre vos enfants et vos proches, de votre vivant, afin d’éviter les distorsions ou remises en cause pouvant naître des suites d’un testament. Bien que cela puisse paraître étrange, cette option fait beaucoup plus d’adeptes que la précédente. Et pour cause, elle permet de bénéficier de certains avantages fiscaux et de réduire significativement le coût de succession.

Préparer sa fin de vie est donc grandement recommandé afin que vos dernières volontés soient bien respectées. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un coffre-fort numérique afin de centraliser vos données, mais également opter pour la succession par testament ou donation.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *