Comment compter son cycle de menstruation pour ne pas tomber enceinte


Pour ne pas tomber enceinte, il faut éviter de faire l’amour pendant les jours de vos règles. Mais comment savoir quand on est en période d’ovulation ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Comment compter son cycle de menstruation pour ne pas tomber enceinte

Les différentes méthodes pour compter son cycle menstruel

Comment compter son cycle menstruel?

Pourquoi est-il important de connaître son cycle menstruel ?

Pour toutes les femmes, le cycle menstruel est un phénomène naturel qui se répète de manière cyclique. Toutefois, il peut être difficile de comprendre et d’interpréter les signaux que notre corps envoie lorsque nous sommes confrontés à des changements hormonaux. Pour cela, il convient de connaître son cycle menstruel afin de pouvoir anticiper les changements et prévenir des situations délicates. Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer comment connaître votre cycle menstruel pour mieux appréhender ce dernier et prévenir certaines situations difficiles.

  • Le cycle menstruel se compose de trois phases : la phase folliculaire (du premier jour des règles au jour avant l’ovulation), la phase ovulatoire (de l’ovulation au premier jour des règles suivantes) et la phase lutéale (du premier jour des règles suivantes jusqu’au prochain début des règles).

Les facteurs qui peuvent influencer le cycle menstruel

Pour les femmes, l’équilibre pré-ovulatoire est déterminant. Cela signifie que le cycle menstruel se déroule normalement avant la période de fécondité. En effet, il est possible que le cycle menstruel soit irrégulier ou qu’il s’arrête complètement si cet équilibre n’est pas respecté.

Lorsque cette condition se produit, une grossesse peut ne jamais survenir et la femme aura ainsi des difficultés à concevoir un enfant.

Le problème de l’infertilité féminine touche environ 15% des couples qui consultent pour ce motif.

La cause principale dans ce cas est génétique, mais elle peut également être causée par un faible taux d’hormones sexuelles et par un trouble du système immunitaire. Par conséquent, la fertilité chez les femmes peut être réduite par plusieurs facteurs :

  • Dysfonctionnement hormonal
  • Blessure au ligament rond
  • Troubles du système immunitaire
Lire aussi  Guérir votre intestin : comment briller de l'intérieur vers l'extérieur

Les symptômes associés à la menstruation

Les règles sont définies comme étant un écoulement du sang provenant des organes génitaux féminins. Elles ont pour but d’éliminer les cellules mortes qui se trouvent sur la paroi interne de l’utérus.

Les menstruations sont déclenchées par une action hormonale, dont le but est de permettre à l’ovule fécondable de se fixer dans l’utérus et à la nidation de se produire.

Les menstruations sont un phénomène naturel qui apparaissent chez la femme en âge de procréer régulièrement au cours du cycle menstruel. Cependant, certaines conditions peuvent affecter leur apparition et leur durée, telles que : L’endométriose: Le problème le plus fréquent associé aux mensurations est l’endométriose. Elle est souvent due à un excès d’hormones oestrogéniques dans le corps causant des tissus anormaux sur les parois de l’utérus et des trompes.

La maladie peut causer une douleur intense pendant les menstruations ou pendant les rapports sexuels ainsi qu’une sensation de brûlure pendant cette période.

La présence d’un endométriome peut causer une infertilité permanente (stérilité). Cette situation peut être traitée si elle est diagnostiquée tôt, car elle peut facilement être guérrie avec un traitement appropriée.

  • La grossesse extra-uterine :
  • La grossesse extra-uterine est une grossesse non désirée qui survient lorsque l’embryon fœtal s’implante hors de l’utérus.
  • Elle provoque souvent des saignements vaginaux importants.

    La grossesse et l’accouchement

    C’est un sujet qui fait débat. Certaines femmes sont pour, d’autres sont contre. Pour ma part, je pense qu’il est important de bien connaître les risques et les conséquences avant de se lancer dans une grossesse ou un accouchement.

    Il faut savoir que la grossesse peut être responsable des problèmes suivants :

    • Une diminution du plaisir de manger
    • Un risque accru de développer des troubles anxieux
    • Des troubles digestifs
    • Augmentation du risque d’infections urinaires
    • Troubles circulatoires

    La contraception

    Vous avez peut-être entendu parler de la pilule contraceptive ou d’un autre moyen de contraception ? Cela vous intéresse, mais vous ne savez pas comment faire pour trouver la meilleure solution ? Il existe différents moyens de contraception.

    Les plus connus sont le préservatif et la pilule contraceptive. Mais il en existe bien d’autres qui ont chacune des avantages et inconvénients spécifiques. Avant d’opter pour l’une ou l’autre, il est important de savoir quelles sont les solutions disponibles afin que vous choisissiez celle qui correspond le plus à votre situation.

    Vous pouvez déjà commencer par poser les questions suivantes :

    • Est-ce que je souhaite une grossesse ?
    • Suis-je satisfaite de ma contraception actuelle
    • Ai-je un problème particulier (diabète, cancer du sein ou des ovaires…) ?

    Les maladies gynécologiques courantes

    Les maladies gynécologiques courantes? Les maladies gynécologiques sont des problèmes qui touchent la femme.

    Il est donc important de connaître les symptômes et les traitements pour pouvoir les traiter rapidement.

    L’endométriose : l’endométriose est une affection qui se caractérise par la présence de muqueuse utérine en dehors de l’utérus, ce qui peut causer des douleurs abdominales et des saignements pendant les menstruations.

    La dysménorrhée : cette pathologie apparaît lorsque le tissu endométrial se développe à l’extérieur du col utérin, causant ainsi des crampes menstruelles intenses, voire permanentes dans certains cas.

    Les kystes ovariens : il s’agit d’une masse bénigne dans l’ovaire dont on ignore souvent sa cause exacte. Ces kystes peuvent entraîner une infertilité chez certaines femmes. Cela peut également provoquer un retard ou une absence totale des règles et même être à l’origine de douleurs au ventre plus ou moins importante. Parfois, cette maladie s’accompagne d’une inflammation pelvienne aigüe (pneumonie pelvienne).

    Le fibrome utérin : le fibrome utérin est un phlébolithe située sur le muscle utérin ou dans son environnement immédiat et qui provoque un gonflement et des douleurs pelviennes très intenses chez la femme.

    Les trompes obstrués : il s’agit d’un trouble liée aux trompes de Fallope qui empêchent le passage des ovules vers l’utérus, ce qui entraîne alors une grossesse extra-utérines (grossesses sans implantation).

    Pour conclure, il est important de bien comprendre le cycle menstruel. Il est donc recommandé d’utiliser un calendrier pour calculer son cycle et ainsi éviter la grossesse.

    Notez cet article !